Le travail à la vigne conservatoire

Les travaux d’entretien

Ceux-ci sont dictés par l’avancement végétatif et par la météo. Ils s’étalent tout au long de l’année: taille, tirage des bois, remise en état et liage en hiver, ébourgeonnage et palissage au printemps, rognage en été et vendange. À ces travaux s’ajoutent ceux de la terre (piochage et bêchage) et les traitements limités à la stricte nécessité. En dehors de la vigne, les travaux d’entretien des abords consomment pas mal de temps et d’énergie avec la tonte, le maintien de la qualité de l’abri, des panneaux de signalétique, des murets et des aménagements paysagers.

 

Suivant les nécessités, nous invitons les membres à effectuer par rotation des corvées qui regroupent entre 10 et 15 personnes. La mission du jour accomplie, c’est le moment du casse-croûte solidaire avec mise en commun des apports de chacun. Une règle non écrite dit que ce temps de partage est égal au temps de travail.

 

Les corvées
Les corvées
Les corvées
Les corvées
Les corvées
Les corvées
Après le travail
Après le travail

 

Les travaux d’aménagement

Dans le but de valoriser la vigne et rendre le lieu attractif, un gros travail a été engagé dans le but d’accueillir les visiteurs, les informer...

 

La première réalisation a été un abri en bois contenant des panneaux d’informations en couleurs qui apportent des explications sur le vignoble jurassien, sur la vigne conservatoire, sur l’association. Cet abri contient une grande table en bois équipée de bancs permettant de recevoir une vingtaine de pique-niqueurs. Une signalétique originale et homogène identifie chaque cépage.

 

 

La caborde

Afin de compléter l’ensemble, un projet original a pu être réalisé après une longue période de préparation du dossier. C’est une belle cabane totalement réalisée en pierres sèches telle que celles qui parsemaient autrefois les vignes. Elles servaient de lieu de stockage et de véritable abri en cas d’intempéries.Le terme générique est « borie » mais chaque région possède son appellation propre.

 

Cette construction, initiative de l’Association des vignerons est devenue le véritable emblème de la vigne conservatoire. (4m de diamètre, 35m³ de pierres et 5m³ de lauze, 1520 heures de travail assurées par l’association API 25 spécialiste dans la réhabilitation d’ouvrages anciens).

 

 

© 2022 Vignerons du Haut Val d'Amour